Quels sont les différents types d’éjaculateurs précoces ?

Vous souhaitez trouver la solution à votre problème d’éjaculation précoce ? Il est important dans un premier temps d’analyser la façon dont se traduit votre problème éjaculatoire et par conséquent à quelle famille d’éjaculateur précoce vous appartenez. Il sera en effet plus simple de trouver la réponse adaptée.

Quel éjaculateur précoce êtes-vous ? Essayons d’y voir plus clair.

L’éjaculation précoce, un problème multiformes

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’éjaculation rapide n’est pas une maladie et n’a pas qu’un seul visage. Elle peut toucher tous les hommes à tous les stades de leur vie d’adulte, dans toutes les circonstances et à des degrés divers.

Si chaque cas est unique, il existe néanmoins des points communs entre diverses formes d’éjaculation précoce.

Comment éjaculer moins vite ? En sachant quel éjaculateur précoce vous êtes. Afin de bien appréhender votre problème et de savoir de quelle façon lui apporter une réponse, il est essentiel de comprendre à quelle catégorie d’éjaculateur rapide vous appartenez.

Éjaculateurs précoces : les critères à prendre en compte pour les différencier

Lorsque l’on souhaite trouver une solution à l’éjaculation précoce, il est important de savoir interpréter, identifier, observer certaines manifestations ou caractéristiques de l’éjaculation.

Certains critères permettent de valider l’appartenance à l’un ou plusieurs des différentes catégories d’éjaculateurs. Il s’agit notamment de :

  • L'origine supposée de l’éjaculation (problème moteur, cause psychologique, traitement médicamenteux, etc.) ;
  • la durée de l'éjaculation ;
  • la façon dont l’éjaculateur appréhende son problème ;
  • la nature de la relation avec la partenaire ;
  • le rapport à l’excitation, etc.

Quel éjaculateur précoce êtes-vous ?

Voici quelques exemples de grandes familles d’éjaculateurs définies à travers un ou plusieurs critères, et les réponses possibles à chaque problème spécifique.

Les éjaculateurs précoces à forte libido

Lorsqu’un homme est hypersensible à une stimulation sexuelle, on parle d’éjaculateur précoce à forte libido. Ce sont souvent des hommes qui ne sont pas habitués à faire durer le plaisir, même en situation de masturbation.

Dans ce cas, il existe plusieurs astuces et exercices pour apprendre à contrôler son éjaculation. À force d’entraînement, vous parviendrez à faire durer la masturbation ou la pénétration et prolongerez ainsi votre plaisir.

Les éjaculateurs précoces fusionnels

Bien que l’on puisse avoir l’image de l’homme insensible qui ne se laisse pas dépasser par les sentiments, nombreux sont pourtant les hommes pour qui l’attachement amoureux est plus fort que tout. Le sentiment occupe une place essentielle dans leur relation amoureuse et dans leurs rapports sexuels. En faisant passer leur partenaire au premier plan, ils en oublient parfois leurs propres besoins sexuels.

Si faire l’amour est bien un acte où les sentiments trouvent leur place, ils ne doivent pas pour autant prendre le dessus. Un travail de détachement est à faire. Il peut être entamé seul ou avec l’aide d’un spécialiste.

Les éjaculateurs précoces anti-fusionnels

Ils se placent à l’opposé des précédents. Le plaisir de leur partenaire passe au second plan. Ils se soucient principalement de leurs besoins. Les éjaculateurs rapides appartenant à cette catégorie sont en revanche moins fréquents.

Bien que chacun recherche le plaisir dans une relation sexuelle, il ne faut pas oublier que ce résultat s’obtient à deux. En vous centrant sur vos sensations, vous n’avez aucun intérêt à faire durer le rapport puisque vous vous souciez exclusivement de votre ressenti. Afin de satisfaire également votre partenaire, qui participe à votre plaisir, comprenez qu’un rapport sexuel est un acte d’échange et de partage. S’il est important de ne pas vous oublier, il ne faut pas non plus négliger l’autre.

Prendre en compte cette notion de communion peut être le déclic qui vous permettra de faire l’effort de prolonger la durée de vos rapports. Si cette prise de conscience n’est pas suffisante, il existe plusieurs astuces pour durer plus longtemps au lit. Le suivi par un psychologue est une autre piste à explorer.

Les éjaculateurs précoces hétérocentrés

Certains hommes sont obnubilés par le plaisir de leur partenaire. Ils sont en effet centrés sur le corps de cette dernière et en oublient leurs propres sensations. Ils désirent avant toute chose satisfaire les désirs de l’autre, sont attentifs à ses sensations, mais délaissent leur propre ressenti.

En restant focalisé sur les réactions de sa partenaire, l’éjaculateur hétérocentré se laisse surprendre par son excitation qui le dépasse. En apprenant à appréhender son plaisir, à retrouver son corps, à se détacher de celui de l’autre sans pour autant le négliger, il devient plus aisé de comprendre comment contrôler son éjaculation.

Les éjaculateurs précoces secondaires

Contrairement aux éjaculateurs primaires, qui le sont depuis toujours, les hommes éjaculateurs secondaires se découvrent éjaculateur rapide alors qu’ils ne l’étaient pas dans leur précédente relation. Ce phénomène peut s’expliquer de plusieurs façons :

  • une relation plus sérieuse qui les effraie ;
  • une partenaire qui les impressionne sexuellement ;
  • un contexte personnel étranger à la relation, mais qui a une incidence au niveau mécanique et sexuel.

Dans tous les cas, le problème est d’ordre psychologique. Le corps étant le miroir des émotions, il est important dans ce cas de soulager l’esprit pour que la somatisation cesse. Aller voir un psychologue peut aider à comprendre le complexe d’infériorité ou à régler les problèmes du quotidien qui ont des répercussions sur les relations intimes.

Les éjaculateurs prématurés

Cette catégorie comprend les hommes qui éjaculent avant même d’avoir obtenu une érection pleine et entière. Il n’est donc plus question de savoir comment retenir son éjaculation, mais de parvenir à atteindre l’érection avant la pénétration puis l’éjaculation.

N’entrent pas dans cette catégorie les hommes qui, avec l’âge, peinent à avoir une érection à pleine maturité.

L’origine de ce problème peut être à la fois d’ordre physiologique et psychologique. Il peut par conséquent être intéressant de consulter un médecin généraliste puis un andrologue avant de se tourner vers un psychologue.

Comment ne plus être précoce ? En comprenant d’où vient le problème et en y apportant une réponse adaptée. Celle-ci peut être d’ordre psychologique ou mécanique. Quelle que soit la cause de votre problème, suivre cette formation en ligne dispensée par deux experts de la sexualité peut vous apporter beaucoup.

Suggestion d’articles

Je souffre d’éjaculation précoce, mais je ne veux pas consulter !

De nombreux sondages belges, européens ou mondiaux, ont montré que l’éjaculation précoce est un trouble extrêmement répandu. Pas moins d’un homme sur trois est concerné par la ... [ Lire la suite ]

J’éjacule trop vite. C’est grave, docteur ?

Si l’on en croit plusieurs enquêtes, dont un sondage IPSOS datant de 2013, mais dont les résultats ont été confirmés par la suite, 35 % des Belges seraient touchés par des problèmes ... [ Lire la suite ]

12 astuces pour durer plus longtemps au lit

Comment durer plus longtemps au lit ? Cette question occupe l’esprit de nombreux hommes, à plus forte raison lorsqu’ils sont éjaculateurs précoces. Soucieux du plaisir de votre ... [ Lire la suite ]